CGEM/IFC: Un partenariat "exemplaire" en faveur d'un secteur privé marocain "solide"

CGEM/IFC: Un partenariat

Casablanca, le 24 juin 2021 – La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et la Société Financière Internationale (International Finance Corporation - IFC) - membre du groupe Banque Mondiale - sont liées par un partenariat "exemplaire" en faveur d'un secteur privé marocain "solide", "ouvert" et "créateur de croissance et d'emplois", a affirmé, jeudi à Casablanca, le Président du Patronat, Chakib Alj.

Cette collaboration de longue date, matérialisée par la signature d'une convention en 2019, s'est davantage renforcée durant la période de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a relevé M. Alj lors d'une rencontre avec le directeur général et vice-président exécutif de IFC, Makhtar Diop.

"Les deux institutions ont joint leurs efforts pour accompagner, de manière concrète, les entreprises marocaines, à travers notamment le renforcement de leurs capacités pour une meilleure gestion de la crise et pour les préparer à la phase de relance post-Covid", a-t-il dit.

Le secteur privé marocain, de par son positionnement et son évolution, est engagé à accompagner le développement africain et à s'ériger en véritable locomotive de croissance du continent et ce, dans le cadre d'une approche gagnant-gagnant, a souligné M. Alj, faisant part de la volonté d'œuvrer en faveur d'une action commune pour assurer l'émergence de nouveaux champions marocains en Afrique dans des secteurs clés tels que la santé, l'industrie, l'éducation, le numérique et les infrastructures. Dans le cadre de la relance et parfaitement conscients du fait que l’avenir se jouera en Afrique, "nous souhaitons aussi avoir une approche plus large, en œuvrant pour le renforcement de la coopération sud-sud et de la dynamique d'intégration régionale, au regard surtout du levier que représente la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) et des opportunités que cette zone présente", a-t-il poursuivi.

En plus de booster les échanges commerciaux intra-africains, la ZLECAf se veut aussi un catalyseur du "Made in Africa", a-t-il ajouté. Par ailleurs, M. Alj a mis l'accent sur les priorités établies par le CGEM pour la relance, citant l'exemple d'appui aux entreprises par le déploiement de la stratégie des fonds propres, l'amélioration des coûts des facteurs de production et la promotion du "Made in Morocco".

Ont pris part à cette rencontre, notamment le Vice-Président Général de la Confédération, Mehdi Tazi, le Président de la Commission Internationale, Badr Alioua et son Vice-Président, Moulay Abdelaziz Elalamy, le Président de la Commission Afrique, Abdou Diop et son Vice-Président, Ali Zerouali.

 

Source : MAP