Rencontre à Paris autour de l'insertion de la diaspora dans le tissu entrepreneurial marocain

Rencontre à Paris autour de l'insertion de la diaspora dans le tissu entrepreneurial marocain

Une rencontre autour de l’insertion de la diaspora dans le tissu entrepreneurial marocain a été organisée, samedi à Paris, à l’initiative du consulat général du Royaume à Orly.

Ouvrant cette rencontre, initiée sous le thème « investir et entreprendre au Maroc », la consule générale du Maroc à Orly Nada Bakkali a appelé les compétences marocaines à contribuer davantage à l’élan de réformes et la dynamique de développement que connaît leur pays d’origine sur tous les plans et notamment économique.

La diplomate a aussi mis en avant le modèle économique équilibré adopté par le Maroc et les stratégies sectorielles qui ont permis de renforcer la compétitivité de l’économie et de donner une grande visibilité aux investisseurs.

De ce fait, le Maroc offre de réelles opportunités notamment aux compétences marocaines à l’étranger qui restent attachées à leur pays d’origine, a-t-elle insisté.

Mme Bakkali a par ailleurs affirmé que cette rencontre s’assigne pour objectifs de connecter les entrepreneurs de la diaspora à un large réseau de professionnels au Maroc, de fluidifier leurs rapports avec les administrations pour plus d’efficience et de diffuser des informations stratégiques en vue de faciliter aux entrepreneurs de la diaspora une projection de leurs activités vers le Maroc.

Il s’agit aussi de mettre en relation les entrepreneurs et les porteurs de projets avec les administrations publiques et privées marocaines pour un meilleur accompagnement et d’exposer aux porteurs de projets les démarches et étapes de montage de projets, a-t-elle souligné.

Pour sa part, le président de la CGEM-MeM (Marocains entrepreneurs du Monde), Adil Zaidi a donné un aperçu sur le contexte de création par l’organisation patronale qui dispose de 12 antennes au niveau national de cette 13ème région qui vise, entre autres, à assurer un accompagnement des MRE désirant investir dans leur pays d’origine.

Il a, à cet égard, insisté sur l’importance pour les MRE qui veulent monter des projets au Maroc d’avoir accès au réseau de la CGEM qui les oriente et leur permet de bénéficier d’un accompagnement précis et crédible.

M. Zaidi a, d’autre part, fait état de l’amélioration du climat des affaires au Maroc qui concerne plusieurs domaines dont le foncier, la fiscalité et le volet judiciaire.

Le directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG) Hicham Zanati Serghini a, quant à lui, évoqué le rôle que joue cet organisme pour promouvoir l’investissement et l’esprit d’entreprenariat au Maroc, expliquant que la CCG œuvre avec le secteur bancaire pour assurer une meilleure compétitivité de l’entreprise.

La CCG permet un accès au financement aux entreprises en couvrant tout leur cycle de vie depuis la création, en passant par le développement, l’exploitation, la restructuration, l’export et la transmission, a-t-il précisé.

Elle intervient aussi auprès des entreprises en difficulté de même qu’elle dispose d’une offre destinée spécialement aux startups, a-t-il dit, faisant en outre savoir que la caisse accorde une subvention pour les MRE désirant investir dans leur pays d’origine. 

De son côté, Mohamed Afrine, du groupe BMCE Bank, a donné un aperçu sur les différents services qu’offre le groupe pour les MRE désirant investir au Maroc et plus particulièrement en matière d’accompagnement et de financement.

Cette rencontre a été marquée par des échanges entre des compétences marocaines à l’étranger intéressées par l’investissement au Maroc et des professionnels du secteur bancaire et d’autres organismes qui lui ont expliquées les différentes démarches à suivre et les facilités dont elles peuvent bénéficier pour monter leurs projets dans le pays d’origine.