Le Maroc et le Niger donnent une nouvelle impulsion à leur partenariat bilatéral

Le Maroc et le Niger donnent une nouvelle impulsion à leur partenariat bilatéral

A l'occasion de la 4è session de la Grande commission mixte Maroc-Niger, les deux pays ont donné une nouvelle impulsion à leur partenariat bilatéral en signant, mardi à Rabat, 16 accords de coopération dans plusieurs domaines stratégiques.

Pour le ministre nigérien des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur, Ibrahim Yacoubou, "les 16 accords signés viennent complémenter et élargir la coopération unissant les deux pays".

Pour sa part, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a estimé que le Niger constitue un élément clé pour la stabilité et la sécurité dans la région du Sahel, rappelant que ce pays fait face à de nombreux défis d'ordre sécuritaire et de développement et subit les conséquences de la déstabilisation que connait la région.

Dans le détail, une convention a été signée entre la Caisse marocaine de dépôt et de gestion (CDG) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) de la République du Niger. Aussi, un accord de coopération a été signé entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Chambre de commerce et d'industrie du Niger (CCIN). En outre, la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Casablanca-Settat et la CCIN ont signé un protocole d'accord de coopération entre leurs deux instances.

Les deux pays ont également souscrit à une déclaration d'intention de partenariat entre Barid al Maghrib et la Poste du Niger. Il s'agit aussi de la signature d'un accord relatif aux services aériens et du programme d'application pour la période 2018/2025 de l'accord de coopération touristique.

Dans le domaine judiciaire, trois accords ont été signés, en l'occurrence un projet de convention de coopération judiciaire en matière civile, commerciale et administrative, un Protocole de coopération entre les deux ministères de la Justice des deux pays et un plan d'action dans le domaine de la justice. Selon le ministre nigérien de la Justice, Marou Amadou, il s'agit de la signature de conventions entre les deux pays, notamment dans les domaines commercial et administratif et en matière de transfert des détenus.

Les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont souscrit à un mémorandum d'entente entre les académies diplomatiques des deux pays ainsi qu'à une convention-cadre de coopération tripartite AMCI/OFPPT/partie nigérienne.

Ils ont également signé, côté santé, un mémorandum d'entente et un protocole de coopération dans le domaine des médicaments et des produits de santé. Par ailleurs, les deux responsables ont signé un accord-cadre de coopération relatif aux bourses de formation et de stages et un projet de programme d'application de la coopération éducative de l'accord culturel signé le 7 novembre 1967.

Par ailleurs, le partenariat entre les administrations douanières du Maroc et du Niger sera bientôt renforcé par un nouvel accord, a annoncé mardi l'Administration marocaine des Douanes et Impôts indirects (ADII). L'ADII indique qu'au terme des échanges, il a été convenu que la partie marocaine soumette, dans les prochains jours, à la partie nigérienne un projet d'accord douanier pour encadrer le partenariat entre les administrations douanières des deux pays. Outre l'informatisation des procédures et la formation, il a été proposé de mettre à profit l'expérience marocaine dans le domaine du contrôle de la valeur, de la coopération douane-administration fiscale et de la gestion stratégique.

La Douane marocaine accompagne, depuis quelques années, plusieurs pays d'Afrique dans différents domaines et particulièrement dans le domaine de la formation. L'Institut de formation douanière de Casablanca a formé à ce jour 932 fonctionnaires des douanes venant de 21 pays partenaires, dont 67 douaniers nigériens, rappelle la même source.