Le CA met en place les instances de gouvernance pour gérer la période de transition précédant l’AGOE

Le CA met en place les instances de gouvernance pour gérer la période de transition précédant l’AGOE

Casablanca, le 29 octobre 2019 - La Confédération Générale des Entreprises du Maroc a tenu, hier 28 octobre 2019 à Casablanca, son Conseil d’Administration à effet de traiter les points inscrits à l’ordre du jour.   

Après avoir constaté la démission de M. Salaheddine MEZOUAR de la Présidence de la Confédération, les administrateurs ont entériné la nomination de M. Jalal CHARAF aux fonctions de Directeur Général Délégué.   

Le Conseil d’Administration a ensuite procédé à la désignation à l’unanimité de M. Mohamed BACHIRI, actuel Président de la Commission Solutions sectorielles, en tant que Président par intérim de la CGEM.  

Le Conseil d’Administration a ensuite arrêté au 22 janvier 2020 la tenue de la prochaine Assemblée Générale Ordinaire et Élective (AGOE) ayant pour objet notamment l’élection du Président(e) et du Vice-Président (e) Général(e) de la CGEM conformément aux stipulations de l’article 21 des statuts. 

S’agissant des affaires courantes, les administrateurs de la CGEM ont approuvé les propositions pour le Projet de Loi de Finances 2020 présentées par M. Mohammed HDID, Président de la Commission Fiscalité. Ils ont également nommé M. Abdelkader BOUKHRISS en tant que Président par intérim de la Commission Financement et Délais de Paiement. 

À l’issue de ce Conseil d’Administration, il a été approuvé la reconduction à titre exceptionnel, du mandat de M. Adil ZAIDI à la tête de Marocains Entrepreneurs du Monde (MeM) by CGEM, 13ème région de la Confédération. Ledit mandat expirera ainsi concomitamment à la tenue de la prochaine AGOE. Enfin, il a été décidé d’initier le processus électoral de la Fédération de l’Enseignement Privé. 

Pour rappel, ce Conseil d’Administration s’est réuni à la demande de plus de 65% des membres de droit de la CGEM, dépassant le ⅕ requis conformément aux stipulations des articles 24.1 et 24.2 des statuts de la Confédération.