La Commission RSE et Label anime la journée d’étude nationale sur l’insertion professionnelle des Personnes en Situation de Handicap dans le secteur privé

La Commission RSE et Label anime la journée d’étude nationale sur l’insertion professionnelle des Personnes en Situation de Handicap dans le secteur privé

Le 30 Mars 2017 à Skhirate, La Commission RSE & Label a participé à l’animation de la journée d’étude sur le thème de « L’inclusion professionnelle des Personnes en Situation de Handicap (PSH) dans le secteur privé », organisée par le Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social en coopération avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Cette rencontre organisée à l’occasion de la journée nationale de la personne handicapée, célébrée annuellement le 30 Mars, a été l’occasion de sensibiliser et mobiliser les acteurs concernés par l’inclusion professionnelle des PSH dans le secteur privé et de débattre des difficultés rencontrées par les entreprises et des préalables nécessaires pour faciliter l’inclusion des PSH, tels que l’éducation, la formation, l’accessibilité, l’aménagement des postes de travail, l’accompagnement des entreprises…

Lors de cette rencontre qui a connu la participation des départements ministériels, les établissements publics, le secteur privé représenté par la CGEM, les syndicats et les associations œuvrant dans le domaine du handicap, Mme Hakkaoui, Ministre de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, a précisé en outre que selon l’enquête nationale sur le handicap de 2014, 67,75% des personnes actives en situation de handicap sont au chômage.

C’est dans ce sens, que Mme la Ministre a souligné que l’article 15 de la loi-cadre 97-13 relative à la protection et à la promotion des PSH, a prévu la mise en place d’un contrat-cadre entre l’Etat et le secteur privé afin de consacrer une proportion des emplois secteur privé aux PSH.

Pour sa part, M. Said Sekkat, Président de la Commission RSE & Label, a indiqué que dans le cadre de sa stratégie Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), la Confédération œuvre depuis 2006 pour la diversité des équipes, la lutte contre la marginalisation et promeut l’égalité des chances dont notamment l’emploi des PSH. C’est partant d’un constat d’isolement des entreprises engagées sur ce sujet que la Commission a mis en place un groupe de travail « Handicap » depuis 2013, pour partager la réflexion, favoriser l’échange et accompagner la dynamique de l’inclusion professionnelle des PSH.

M. Sekkat a précisé que l’entreprise marocaine face aux défis de la mondialisation et aux enjeux de la compétitivité internationale prend en compte la question de la productivité d’où la qualification professionnelle et la compétence de ses ressources humaines dont les PSH, avant toute autre considération d’ordre sociale. Il a également insisté sur le travail décent pour une inclusion pérenne des PSH.

Cette rencontre a été également l’occasion, de présenter les initiatives d’accompagnement des PSH vers l’inclusion professionnelle de l’Entraide Nationale, l’ANAPEC et la CGEM.

C’est ainsi, que Mme Rajae Tazi Sidqui, Chargée de Mission RSE & Label à la CGEM, a précisé lors de sa présentation que malgré la volonté affichée des entreprises, ces dernières rencontrent des difficultés dans l’opérationnalisation, la mise en œuvre et le savoir-faire d’une politique « Handicap ». C’est dans ce sens, et dans le but d’outiller et d’accompagner les entreprises engagées dans le sujet, que le Groupe de Travail « Handicap » de la Commission RSE & Label a élaboré le guide intitulé « Inclusion et Employabilité des Personnes en Situation de Handicap » avec l’appui des associations. Cependant la nécessité de la mise en place de mécanismes publics s’avère indispensable pour pouvoir avancer concrètement sur le sujet.

A l’issue de cette journée, plusieurs expériences nationales et internationales en matière d’inclusion professionnelle des PSH ont été partagées. Ces témoignages émanent des entreprises AXA Assistance et Total Call, des associations, AMSAT, AMH et le Centre National Mohammed VI des Handicapés, et de l’Organisation Internationale du Travail.