COP22: Signature d’un mémorandum d’entente entre l’UE et plusieurs institutions marocaines

COP22: Signature d’un mémorandum d’entente entre l’UE et plusieurs institutions marocaines

Un mémorandum d’entente entre l’Union européenne (UE), le Conseil national des droits de l'homme (CNDH), le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a été signé, mercredi à Marrakech, en vue de soutenir les acteurs non-étatiques marocains dans leurs activités en marge de la 22ème Conférence des parties de la Convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP 22).


Signé par le commissaire européen au climat et à l'énergie, Miguel Arias Cañete, le commissaire de la COP22, Abdelâdim Lhafi, le responsable du pôle Société civile du Comité de pilotage de la COP22, Driss El Yazami, le Président du comité scientifique de la COP22, Nizar Baraka, le vice-président général de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Salah-Eddine Kadmiri et le responsable du pôle partenariat public-privé au sein du comité de pilotage de la COP 22, Said Mouline, ce mémorandum d’entente vise à soutenir financièrement les acteurs non-étatiques marocains.

A travers cet accord signé en marge de la Pré-COP tenue les 18 et 19 octobre à Marrakech, un montant de 10 millions de dirhams consenti par l’UE vient affirmer l'engagement de cette dernière en faveur de la lutte contre les changements climatiques et concrétiser son appui à la société civile et aux acteurs non-étatiques. 

Cet appui relève du programme "Organisations de la Société Civile et Autorités Locales" qui est mis en œuvre pour la période 2014-2020 et qui vise la promotion de partenariats et de synergies entre les acteurs locaux complémentaires dans la lutte contre la pauvreté et pour le développement durable.

Cet appui s’inscrit, ainsi, en droite ligne avec l’Agenda de l’action, proposé par les deux championnes du climat, Hakima El Haité et Laurence Tubiana, qui vise à assurer une plus grande mobilisation et implication de toutes les parties prenantes, y compris les acteurs non-étatiques, dans les actions climatiques pour la concrétisation de l’Accord de Paris.

Concernant l’appui au CNDH, il portera sur d'une rencontre internationale des Instituts nationaux des droits de l'homme (INDH), d'un colloque international par l'Association marocaine de droit constitutionnel, d'un séminaire par la "Conférence des présidents d’universités, l'organisation de la Conference of Youth (COY 12) et de quatre formations pour des associations de défense de droits des femmes sur la problématique genre et changement climatique, la mise en place d'un village associatif de la Coalition marocaine de la justice climatique, la création d'un lexique trilingue sur le changement climatique et les droits de l'homme dédié aux pays du Sud de la Méditerranée et un concours et une exposition photo pendant la COP, intitulé "Une photo pour ma planète".

S’agissant de l’appui à la CGEM, il sera dédié à l'organisation d'un High level business summit qui se veut être l’évènement phare de la communauté du business mondial de la COP22 et au soutien à la participation à la COP22 des représentants de 20 start-ups africaines dans la zone Innovation et Solution de la COP22.

Quant à l’appui au CESE, il concernera l’organisation du Sommet des Consciences pour l’avenir à Fès, à la veille de la COP22.

Lors de cette cérémonie, les intervenants ont souligné que la ville de Marrakech se positionne comme une étape essentielle dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris, ajoutant que le soutien apporté par l’UE au Maroc à travers son appui à la société civile, montre le rôle central et important de la société civile dans la mise en œuvre de cet accord.

Ils ont, en outre, indiqué que l’UE veille à accompagner le Maroc pour la réalisation de l’un des points fondamentaux fixés par la présidence du Royaume de la COP22, à savoir la mobilisation de tous les acteurs pour le climat, notant que ce mémorandum d’entente vient pour consolider la coopération avec l’UE dans tous les domaines de l’environnement.