Addis-Abeba : La 10è foire commerciale d'Ethiopie ouvre ses portes, avec la participation du Maroc

La dixième Foire Commerciale d’Ethiopie, s’est tenue du 26 au 30 octobre à Addis-Abeba, avec la participation du Maroc.

Le "Made in Marocco" a été représenté par la CGEM, le Centre marocain de promotion des exportations (Maroc-Export), l'OCP, BMCE Bank of Africa, Tanger-Med, EACCE et Jacobs Engineering.

La forte participation du Royaume s’explique par la position du Maroc en tant qu’investisseur économique potentiel en Afrique et témoigne de la qualité des relations entre le Maroc et l'Ethiopie. 

Cette 10ème Foire commerciale d’Ethiopie, incontournable pour les industriels et les hommes d'affaires africains, propose un programme riche couvrant plusieurs secteurs clés de l'activité économique et industrielle.

Les Stands marocains ont été, cinq jours durant, un espace pour les hommes d’affaires marocains de rencontrer leurs homologues éthiopiens et d’autres pays africains en vue d’explorer de nouveaux créneaux d’investissements et d’examiner les possibilités d’un partenariat au service de l’Afrique.

En marge de cette Foire, organisée par la Chambre de Commerce éthiopienne et les associations sectorielles (ECCSA), un forum d'affaire maroco-éthiopien a réuni les investisseurs des deux pays en vue de partager leurs expériences et expertises et de développer de nouvelles pistes de coopération.

Ce forum a vu la participation de représentants d’environ 76 entreprises marocaines œuvrant notamment dans les secteurs du BTP et matériaux de construction, les TIC, chimie et parachimie, eau et assainissement, électricité, plasturgie, transport, banques et l’agroalimentaire. 

Sur le continent africain, le Maroc et l’Ethiopie sont devenus des partenaires qui comptent. Le Royaume est une puissance économique qui rayonne à travers des investissements judicieux dans toutes les régions d’Afrique. 

En effet, le Maroc se hisse en tête des investisseurs intra-africains. Il devient aussi le cinquième investisseur mondial en Afrique.

Selon l’édition 2017 du rapport «Perspectives économiques en Afrique», une publication conjointe de la Banque africaine de développement (BAD), du Centre de développement de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Maroc s’affirme comme un investisseur de premier plan, avec environ 8 milliards de dollars d’investissements annoncés en 2015-16, signe des gains en capacités des entreprises marocaines dans les services financiers, les télécommunications et les industries manufacturières.

Pour sa part, l’Ethiopie, avec une croissance à deux chiffres durant plusieurs années, a rejoint le peloton de tête des économies subsahariennes. 

Les deux pays sont désormais des moteurs de développement dans leurs régions respectives. 

Pour les investisseurs marocains, le marché éthiopien est particulièrement attractif. Ce pays d'Afrique de l'Est a en effet des avantages comparatifs qui ont peu d’équivalent. Il propose des coûts de production très compétitifs, un climat favorable aux affaires et de nombreuses incitations fiscales. Sa position au carrefour de l’Afrique de l’Est offre aux entrepreneurs marocains un portail vers le Moyen-Orient et les Pays du Golfe. 

Fabricants, importateurs, exportateurs, entreprises locales et étrangères fournissant des matières premières et intrants technologiques aux fabricants locaux, entreprises de services et acheteurs potentiels seront tous réunis lors de cette messe commerciale. L’objectif global de la Foire est de contribuer au développement d’un secteur de l’industrie et des affaires concurrentiel principalement à travers la promotion de produits et services.

C’est également une opportunité pour créer de nouveaux liens d'affaires et renforcer le partenariat existant. De plus, les opportunités d'investissement du pays seront présentées aux parties prenantes et aux investisseurs potentiels.

Pour sa première participation à la Foire commerciale d’Ethiopie, le Maroc peut servir de plateforme vers l'Afrique et le Moyen-Orient aux investisseurs étrangers qui veulent rayonner dans cette zone à fort potentiel. 

L'ouverture du Maroc et sa stabilité politique, consacrée par la nouvelle Constitution qui a notamment élargi les prérogatives d'un gouvernement responsable, confortent la crédibilité et la confiance des investisseurs étrangers dans la destination Maroc.